Bienvenue sur mon blog

Sonder les fonds
15 novembre, 2009, 14:00
Classé dans : Savoir sur la carpe

Pour sonder un poste, il suffit de projeter à l'aide d'une canne à carpe

Pour sonder un poste, il suffit de projeter à l’aide d’une canne à carpe, un ensemble composé d’un marqueur/sondeur et d’un plomb de 110grs directement sur le coup. Le marqueur/sondeur est une sorte de flotteur avec un émerillon d’un côté et une partie colorée de l’autre. Celui-ci coulisse librement sur le corps de ligne et vient buter sur le plomb. En relachant le fil par petites longueurs(en s’aidant de deux marques sur la canne pour qu’elles soient à chaque fois les mêmes) on peut, en les aditionnant, déterminer exactement quelle est la profondeur sous le flotteur!
Exemple: avec deux marques situées à 30 cm l’une de l’autre, en relachant 12 fois, la profondeur est de 3.60m(12 x 30cm = 3.60m)
On ramene ensuite l’ensemble plomb/flotteur d’un ou deux tours de manivelles et on renouvelle l’opération pour calculer à nouveau le fond à cet endroit. En ratissant ainsi le poste plusieurs fois sur la droite, puis plusieurs fois sur la gauche, à des distances différentes du bord à chaque lancer, on peut déterminer avec précision le profil du poste.
De la même façon, mais à l’aide de tresse cette fois(pour plus de sensibilité) on peut propulser un plomb seul et le ramener tout doucement en le faisant racler sur le fond. Avec un peu d’habitude, on peut très bien, lors de cette opération, deviner la texture du fond et ainsi trouver les zones les plus intéressantes pour y déposer nos montages.
Si fond est plutôt dégagé et que le plomb glisse parfaitement on peut penser que l’on se trouve soit sur de la vase, soit sur de la terre, soit encore sur du sable. L’observation attentive du plomb des sa sortie de l’eau est alors bien utile.
Un peu de glaise collée sur celui-ci va nous indiquer un fond terreux alors que quelques aspérités en surface nous désignera plutôt la présence de sable. En cas de substrat vaseux, en reniflant le plomb dès sa sortie de l’eau, on peut également mieux connaître la nature de la vase présente sur le fond. Ainsi, une odeur « fétide et puissante » nous indiquera une zone à éviter, alors que si l’odeur n’est pas trop forte, l’exploitation de ce poste même vaseux peut quand même se révéler intéressante.
Si le plomb tressaute légèrement, il s’agit plutôt de graviers ou de cailloux. Pour en être certain on peut alors utiliser un marqueur indélébile pour colorer le plomb. En le laissant glisser sur le substrat, celui-ci va se rayer plus ou moins profondément, nous permettant de savoir si l’on a à faire plutôt à du sable qu’à des graviers.
S’il se cale au fond et reste carrément bloqué, nous avons alors à faire à un fond composé cette fois de gros cailloux ou carrément de blocs de pierre. Un montage à plomb cassant et une présentation spécifique(pop up) devra alors être mis en place.
Si le plomb a tendance à venir par à-coups, ce sont certainement alors les herbes et les végétaux qui bloquent sa progression. L’utilisation en remplacement du plomb classique d’un plomb à griffes, va nous permettre de « prélever » un peu de cette herbe nous indiquant d’une part sa longueur mais aussi sa densité. Une fois renseignés nous allons alors pouvoir monter un appât flottant qui se présentera à la bonne hauteur sur ce tapis végétal.
Lorsque la progression du plomb est stoppée net, si l’arrêt est plutôt franc et suivi d’un grand relâchement, il s’agit probablement d’une cassure.
Si au contraire la progression du plomb se traduit par un relâchement court suivi très rapidement par une reprise normale de la glisse du plomb, on peut facilement deviner que nous venons de passer une marche. Les deux dernières configurations sont de toute manière des lieux de passage quasi-certains des carpes du plan d’eau qu’il va falloir repérer avec précision pour pouvoir les exploiter au maximum.


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Les Ateliers de Saraelerose |
teledorothee |
Bienvenue sur la page des i... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les griffons bleu de gascog...
| Les estrildidés
| MON UNIVERS DE MEUBLES EN C...