Bienvenue sur mon blog

Voici les techniques de base du carpiste:
11 novembre, 2009, 18:10
Classé dans : Comment pratiquer

Comment pratiquer la pêche de la carpe ?

Comment pratiquer la pêche de la carpe ?

Voici quelques informations pour débuter ou vous perfectionner , en général, en Grand Canaux, en Petit Canaux…..

Le lancer:

Il représente une des particularités de cette pêche, il faut lancer par-dessus la tête et fouetter la canne:

Le ferrage:

Dés que le détecteur de touche sonne, il faut ferrer le poisson suivant la réaction de l’écureuil:
   -Si l’écureuil se décroche, il faut ferrer tout de suite vers l’arrière
   -Si l’écureuil reste accroché sur le fil et descend, il faut immédiatement rembobiner et ferrer juste avant que le fil ne se retende!

La mise en épuisette:

Il  ne faut jamais serrer le frein d’un moulinet à fond, car on risque de casser le fil ; il faut donc toujours laisser une marge de sécurité sur le frein. Pour ramener le poisson, ont doit tirer vers le haut la canne, puis mouliner en descendant, ce qui donne un mouvement de haut en bas du bout de celle-ci. Pour mettre la carpe dans l’épuisette, ramener le poisson dans celle-ci en l’immergant :

L’eschage :
 
Ce n’est pas difficile, mais il représente une étape importante:

La Pêche en grand canal: 


 

Cette pratique n’est pas grandement différente par rapport au poste habituelle en lac ou étang.
La grande différence réside plutôt dans la configuration des lieux, plus particulièrement dans les grands canaux où le passage des péniches et autre plaisanciers ne facilite pas la tache. Le courant coulant très fort, toujours dans le même sens, pose lui aussi ses contraintes.  

Le matériel  doit donc évoluer ; des plombs plus lourds (100gr minimum même à une vingtaine de mètres) avec une forme plate pour éviter qu’il ne soit emporté par le courant, un montage auto ferrant est à privilégier équipé d’un bas de ligne assez court d’une vingtaine de centimètres. Les cannes courtes de 3,6m sont à privilégier, la puissance de 2lbs 3/4 ou 2lbs1/2 est largement suffisante. Quand au nylon un diamètre de 28 à 25 centimètres est recommandé avec une longueur de bobine d’environ 150 mètres. 

Les carpes trouvent le plus souvant logis et nourriture  dans les enclaves réalisées sur le bord des canaux ou encore dans les biefs.
Elles ont pour habitude de suivre l’activité humaine

.Cette anecdote qui m’a été raconté par un ami carpiste qui déposait ses lignes en fin d’après midi prés d’une coopérative agricole car l’employé de cette coopérative  qui balaye le soir à heure régulière, le parvis de chargement des péniches, puis mettait à l’eau ce qu’il venait de nettoyer, de ce fait tous les soirs vers la même heure un troupeau de carpe passait à cette endroit pour engloutir cette nourriture tombée du « ciel » ceci donne un excellent aperçu de l’habitude que peut prendre une carpe.

Il va de paire comme  les  plaisanciers de leur lieu d’accostage qui  nourrissent les canards, les carpes viennent prendre une part du butin.

 

Donc c’est à nous de trouver les habitudes qui nous paraissent anodines mais qui règlent la vie de nos chère Cyprinidés.

Bien évidemment elles n’attendent pas que l’homme les nourrissent il y faut tenir comptent du remous fait par les péniches qui soulèvent la vase et dispersent les insectes larves et autre dans un nuage très prisé.
Lors de l’ouverture des écluses il se produit le même phénomène qui apporte en plus  une bouffée d’eau fraiche qui ravie les carpes en  été.

Nous retrouvons nos habitudes du sens de l’eau en privilégiant des lieux comme sous les arbres au calme.

En règle générale les mollusques d’eau douce (moules) sont extrêmement prisés du fait de leur facilité à être débusqué sur le bord des berges réalisées en bois, le plus souvent nous les trouvons dans moins d’un mètre d’eau.

Pour pêcher en canal la discrétion et de mise, éviter toute remonté intempestive de votre ligne.

La dépose des lignes peut se faire de plusieurs façons en voici deux:  
    -Sur la berge d’en face ce qui représente un inconvénientlors du passage des péniches et qui induit de la remontée des lignes. 
    -La deuxième méthode  est à mon sens la plus réaliste, j’ai bien dis à mon sens! Car chacun à son avis sur la question.

Cette méthode consiste à pêcher de travers sur la même berge que vous en amont.

Voici quelques schémas plus explicatifs que de longs discours:

Les appâts sont eux identiques à ceux utilisés dans les étendues d’eau, seule la forme pour ma part change simplement en ne roulant pas les bouilletes mais en les coupant avec la table à rouler ce qui donne une forme de berlingot qui a pour avantage de ne pas rouler, tout à chacun de juger de l’utilité de cette méthode.
N’hésitez pas à utiliser les graines en amorçage cuite bien évidemment; mais noix tigrée, chènevis…
 
Le mot d’ordre c’est discrétion  car toute vibration se fait ressentir dans le canal. Les pontons sont souvent l’endroit qui nous semble idéal, il faut plutôt privilégier les berges.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bonne session à tous!


Les Ateliers de Saraelerose |
teledorothee |
Bienvenue sur la page des i... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les griffons bleu de gascog...
| Les estrildidés
| MON UNIVERS DE MEUBLES EN C...