Bienvenue sur mon blog

la base de l’amorçage
11 novembre, 2009, 13:32
Classé dans : la base de l'amorçage

la base de l'amorçageLes graines sont devenues incontournables et sont la base de l’amorçage pour attirer les carpes.
Il existe aujourd’hui un nombre important de graines appréciées des carpes qui seules ou associés à d’autres, à n’importe quelle saison et dans tout type de plan d’eau sont nécessaires pour réussir votre session.
Le principe consiste avant tout à réaliser un tapis d’amorçage afin de regrouper dans un premier temps un maximum de poissons blancs (gardons, brèmes, tanches, chevesnes, etc …) qui par leur frénésie ne manqueront pas d’attirer les carpes toujours curieuses.

Le maïs

Très appréciée des carpes, cette graine peu coûteuse est généralement la plus utilisée car très digeste, elle apporte également une énergie importante grâce à l’apport de glucides, de glucose et d’amidon.
Le maïs offre plusieurs possibilités d’amorçage et d’eschage en fonction du temps de cuisson.
Très cuit, il va attirer de nombreux poissons favorisant ainsi l’activité sur le coup, moins voire peu cuit, il découragera le poisson blanc par sa dureté et votre tapis restera plus longtemps intact sur le fond.

Préparation :
Laisser tremper votre maïs 48 heures pour qu’il se gorge d’eau et effectuer ensuite une cuisson à feu doux pendant 30 minutes.
Vous pouvez ensuite colorer ou aromatiser votre maïs et également rajouter du sucre en poudre (100gr/kg) ou du sweetner liquide (4ml/kg) utilisé pour la confection de vos bouillettes.

Le blé

Très connue des pêcheurs au coup, cette graine pauvre en protéines mais très riche en amidon est également très appréciée des carpes.
La plupart des poissons blancs en raffolent ce qui déclenche une activité alimentaire importante quand il est présent en grande quantité et surtout très cuit.

Préparation :
Laisser tremper votre blé 48 heures et effectuer ensuite une cuisson à feu doux pendant 25 minutes pour un blé semi dur et de 45 minutes pour un blé bien tendre.

Le chenevis

Le chenevis est sans aucun doute la graine la plus appréciée des carpes.
Une fois cuit, le fruit du chanvre dégage une odeur et surtout une huile qui attirent rapidement les carpes mais aussi le poisson blancs.
Petite, cette graine est très vite consommée. Par conséquent, si votre amorçage est constitué uniquement de chenevis, vous devez prévoir une quantité suffisante sous peine de le voir avalé avant l’arrivée des carpes.
Néanmoins, si vous en distribuez trop sur votre coup, vous risquez que les carpes se détournent de vos esches pour s’en nourrir exclusivement.
Nous vous conseillons de ne pas dépasser les 2 à 3 kg pour la confection de votre tapis.

Préparation :
Laisser tremper votre chenevis 72 heures pour permettre aux graines de germer.
Effectuer ensuite une cuisson à feu doux de 15 minutes.

La cacahuète

Moins utilisée par les carpistes, cette graine est pourtant très riche en huile et en acides aminés.
En petite quantité, les carpes l’apprécient tout particulièrement sauf en hiver où la carpe aura du mal à la digérer.
La cacahuète peut également être utilisée pour l’eschage car elle résiste plutôt bien aux lancers.

Préparation :
Une simple cuisson de 20 à 30 minutes suffit sans trempage préalable.

La noix tigrée ou tigger nuts

Cette graine provenant d’Espagne est devenue en quelques années l’une des graines les plus employées pour pêcher la carpe.
Son apport nutritionnel procure aux carpes, protéines, sucres, matières grasses et vitamines.
Après avoir été ingérée, cette graine n’est pas entièrement digérée par la carpe et après excrétion, elle est encore consommable et crée ainsi un nouvel amorçage.
Par sa dureté, elle résiste aux attaques du poisson blanc et peut rester plusieurs semaines dans l’eau sans pourrir le coup.
On l’utilise en eschage par sa facilité et sa bonne tenue sur le cheveu.
En amorçage, il est conseillé de mélanger noix tigrées complètes et noix tigrées broyées, mélange très attractif.

Préparation :
Après une cuisson de 20 à 30 minutes, vous la laissez absorber l’eau pendant 24 heures après y avoir incorporé plus ou moins 250 gr de sucre par kilo de noix.

Les Pellets

Ces granulés à base d’huile et de farine de poissons représentent une véritable révolution d’amorçage mise au point par nos voisins anglais pour les plans d’eau où la pression de pêche est très forte et face à des carpes très éduquées ou très méfiantes.
Les pellets, grâce à un message olfactif très fort, permettent d’attirer les carpes dans leurs déplacements sur la zone amorcée, mais également, grâce à leur dissolution rapide dans l’eau, de les garder durablement sur le coup puisque à aucun moment elles ne sont gavées !
L’idéal est d’effectuer un rappel en utilisant des pellets de tailles différentes afin d’obtenir différents temps de dissolution. Vous débutez avec des granulés de faible diamètre qui ont pour but de regrouper rapidement les poissons blancs qui de part leur activité attirent les carpes.
Dans un deuxième temps vous déposez vos montages équipés de sacs solubles contenant des pellets de taille plus importante et se délitant plus lentement.
Nous vous conseillons également de confectionner des montages  » tricheurs  » ou  » hamburgers  » à base de bouillettes et de pellets.


Les Ateliers de Saraelerose |
teledorothee |
Bienvenue sur la page des i... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les griffons bleu de gascog...
| Les estrildidés
| MON UNIVERS DE MEUBLES EN C...