Bienvenue sur mon blog

Voici les techniques de base du carpiste:
11 novembre, 2009, 18:10
Classé dans : Comment pratiquer

Comment pratiquer la pêche de la carpe ?

Comment pratiquer la pêche de la carpe ?

Voici quelques informations pour débuter ou vous perfectionner , en général, en Grand Canaux, en Petit Canaux…..

Le lancer:

Il représente une des particularités de cette pêche, il faut lancer par-dessus la tête et fouetter la canne:

Le ferrage:

Dés que le détecteur de touche sonne, il faut ferrer le poisson suivant la réaction de l’écureuil:
   -Si l’écureuil se décroche, il faut ferrer tout de suite vers l’arrière
   -Si l’écureuil reste accroché sur le fil et descend, il faut immédiatement rembobiner et ferrer juste avant que le fil ne se retende!

La mise en épuisette:

Il  ne faut jamais serrer le frein d’un moulinet à fond, car on risque de casser le fil ; il faut donc toujours laisser une marge de sécurité sur le frein. Pour ramener le poisson, ont doit tirer vers le haut la canne, puis mouliner en descendant, ce qui donne un mouvement de haut en bas du bout de celle-ci. Pour mettre la carpe dans l’épuisette, ramener le poisson dans celle-ci en l’immergant :

L’eschage :
 
Ce n’est pas difficile, mais il représente une étape importante:

La Pêche en grand canal: 


 

Cette pratique n’est pas grandement différente par rapport au poste habituelle en lac ou étang.
La grande différence réside plutôt dans la configuration des lieux, plus particulièrement dans les grands canaux où le passage des péniches et autre plaisanciers ne facilite pas la tache. Le courant coulant très fort, toujours dans le même sens, pose lui aussi ses contraintes.  

Le matériel  doit donc évoluer ; des plombs plus lourds (100gr minimum même à une vingtaine de mètres) avec une forme plate pour éviter qu’il ne soit emporté par le courant, un montage auto ferrant est à privilégier équipé d’un bas de ligne assez court d’une vingtaine de centimètres. Les cannes courtes de 3,6m sont à privilégier, la puissance de 2lbs 3/4 ou 2lbs1/2 est largement suffisante. Quand au nylon un diamètre de 28 à 25 centimètres est recommandé avec une longueur de bobine d’environ 150 mètres. 

Les carpes trouvent le plus souvant logis et nourriture  dans les enclaves réalisées sur le bord des canaux ou encore dans les biefs.
Elles ont pour habitude de suivre l’activité humaine

.Cette anecdote qui m’a été raconté par un ami carpiste qui déposait ses lignes en fin d’après midi prés d’une coopérative agricole car l’employé de cette coopérative  qui balaye le soir à heure régulière, le parvis de chargement des péniches, puis mettait à l’eau ce qu’il venait de nettoyer, de ce fait tous les soirs vers la même heure un troupeau de carpe passait à cette endroit pour engloutir cette nourriture tombée du « ciel » ceci donne un excellent aperçu de l’habitude que peut prendre une carpe.

Il va de paire comme  les  plaisanciers de leur lieu d’accostage qui  nourrissent les canards, les carpes viennent prendre une part du butin.

 

Donc c’est à nous de trouver les habitudes qui nous paraissent anodines mais qui règlent la vie de nos chère Cyprinidés.

Bien évidemment elles n’attendent pas que l’homme les nourrissent il y faut tenir comptent du remous fait par les péniches qui soulèvent la vase et dispersent les insectes larves et autre dans un nuage très prisé.
Lors de l’ouverture des écluses il se produit le même phénomène qui apporte en plus  une bouffée d’eau fraiche qui ravie les carpes en  été.

Nous retrouvons nos habitudes du sens de l’eau en privilégiant des lieux comme sous les arbres au calme.

En règle générale les mollusques d’eau douce (moules) sont extrêmement prisés du fait de leur facilité à être débusqué sur le bord des berges réalisées en bois, le plus souvent nous les trouvons dans moins d’un mètre d’eau.

Pour pêcher en canal la discrétion et de mise, éviter toute remonté intempestive de votre ligne.

La dépose des lignes peut se faire de plusieurs façons en voici deux:  
    -Sur la berge d’en face ce qui représente un inconvénientlors du passage des péniches et qui induit de la remontée des lignes. 
    -La deuxième méthode  est à mon sens la plus réaliste, j’ai bien dis à mon sens! Car chacun à son avis sur la question.

Cette méthode consiste à pêcher de travers sur la même berge que vous en amont.

Voici quelques schémas plus explicatifs que de longs discours:

Les appâts sont eux identiques à ceux utilisés dans les étendues d’eau, seule la forme pour ma part change simplement en ne roulant pas les bouilletes mais en les coupant avec la table à rouler ce qui donne une forme de berlingot qui a pour avantage de ne pas rouler, tout à chacun de juger de l’utilité de cette méthode.
N’hésitez pas à utiliser les graines en amorçage cuite bien évidemment; mais noix tigrée, chènevis…
 
Le mot d’ordre c’est discrétion  car toute vibration se fait ressentir dans le canal. Les pontons sont souvent l’endroit qui nous semble idéal, il faut plutôt privilégier les berges.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bonne session à tous!



Recette bouillettes
11 novembre, 2009, 17:56
Classé dans : Recette bouillettes

Recette bouillettes

Recette 1 :

La base la plus simple pour votre mix est
1/3 farine de blé
1/3 farine de soja
1/3 farine de maïs

Recette 2 :

150g farine de maïs
150g farine de soja gras
150g bird food
200g farine de blé
200g semoule de blé
150g lait en poudre
5 ml d’huiles essentielles
10 ml de sweetner
5 – 10 ml d’arôme (selon arôme)
10 œufs

Recette 3 :

250g farine de blé
250g farine de soja
250g farine de poisson
250g bird food
9 oeufs
10 ml d’huiles essentielles
5- 10 ml d’arômes
10 ml de sweetner
Sel

Recettes 4 :

150g lait en poudre
100g farine de poisson blanc
100g farine soja
200g semoule de blé
100g farine de maïs
50g de robin red
10 oeufs
10 ml de sweetner
5-10 ml d’arômes
Sel

Recette 5 :

200g semoule de blé
200g farine de soja gras
250g farine de maïs
150g farine de noix tigrées
9 œufs
10 ml sweetner
5 ml d’huiles essentielles
5-10 ml d’aromes

Recette 6:

250g de farine de mais
100g de semoule de blé fine
100g de farine de soja
100g de farine de riz
100g de farine de lupin
50g de sucre en poudre fin
7 oeufs
parfum fruité ou crémeux en QS (quantité suffisante)

Recette 7:

1kg de frolic moulu
300 g de semoule de blé fine
200 g de farine de blé
100 g de bird food
4 grosses cuil d’huile de tournesol
4 grosses cuil de sirop alimentaire
4 grosses cuil de sweetner en poudre
1 grosse cuil de cumin
1 grosse cuil de sel
5 à 10 ml de parfum (facultatif)

Recette 8:

300 g de semoule de blé dur
300 g de germe de blé
200 g de lait en poudre demi-écrémé
100 g de farine de maïs
100 g de farine d’arachide grillée
10 oeufs
2 grosses cuillères d’huile de tournesol
2 grosses cuillères de miel naturel
1 grosse cuillère de poudre d’estragon (comme stimulateur d’appétit)

Recette 9: Recette au chenevis

300 g farine de maïs
100g bird food
200g semoule de blé fine
100g farine de blé
200g chenevis moulus
100g farine de crevette
7 oeufs
5 ml de viandox

 



la base de l’amorçage
11 novembre, 2009, 13:32
Classé dans : la base de l'amorçage

la base de l'amorçageLes graines sont devenues incontournables et sont la base de l’amorçage pour attirer les carpes.
Il existe aujourd’hui un nombre important de graines appréciées des carpes qui seules ou associés à d’autres, à n’importe quelle saison et dans tout type de plan d’eau sont nécessaires pour réussir votre session.
Le principe consiste avant tout à réaliser un tapis d’amorçage afin de regrouper dans un premier temps un maximum de poissons blancs (gardons, brèmes, tanches, chevesnes, etc …) qui par leur frénésie ne manqueront pas d’attirer les carpes toujours curieuses.

Le maïs

Très appréciée des carpes, cette graine peu coûteuse est généralement la plus utilisée car très digeste, elle apporte également une énergie importante grâce à l’apport de glucides, de glucose et d’amidon.
Le maïs offre plusieurs possibilités d’amorçage et d’eschage en fonction du temps de cuisson.
Très cuit, il va attirer de nombreux poissons favorisant ainsi l’activité sur le coup, moins voire peu cuit, il découragera le poisson blanc par sa dureté et votre tapis restera plus longtemps intact sur le fond.

Préparation :
Laisser tremper votre maïs 48 heures pour qu’il se gorge d’eau et effectuer ensuite une cuisson à feu doux pendant 30 minutes.
Vous pouvez ensuite colorer ou aromatiser votre maïs et également rajouter du sucre en poudre (100gr/kg) ou du sweetner liquide (4ml/kg) utilisé pour la confection de vos bouillettes.

Le blé

Très connue des pêcheurs au coup, cette graine pauvre en protéines mais très riche en amidon est également très appréciée des carpes.
La plupart des poissons blancs en raffolent ce qui déclenche une activité alimentaire importante quand il est présent en grande quantité et surtout très cuit.

Préparation :
Laisser tremper votre blé 48 heures et effectuer ensuite une cuisson à feu doux pendant 25 minutes pour un blé semi dur et de 45 minutes pour un blé bien tendre.

Le chenevis

Le chenevis est sans aucun doute la graine la plus appréciée des carpes.
Une fois cuit, le fruit du chanvre dégage une odeur et surtout une huile qui attirent rapidement les carpes mais aussi le poisson blancs.
Petite, cette graine est très vite consommée. Par conséquent, si votre amorçage est constitué uniquement de chenevis, vous devez prévoir une quantité suffisante sous peine de le voir avalé avant l’arrivée des carpes.
Néanmoins, si vous en distribuez trop sur votre coup, vous risquez que les carpes se détournent de vos esches pour s’en nourrir exclusivement.
Nous vous conseillons de ne pas dépasser les 2 à 3 kg pour la confection de votre tapis.

Préparation :
Laisser tremper votre chenevis 72 heures pour permettre aux graines de germer.
Effectuer ensuite une cuisson à feu doux de 15 minutes.

La cacahuète

Moins utilisée par les carpistes, cette graine est pourtant très riche en huile et en acides aminés.
En petite quantité, les carpes l’apprécient tout particulièrement sauf en hiver où la carpe aura du mal à la digérer.
La cacahuète peut également être utilisée pour l’eschage car elle résiste plutôt bien aux lancers.

Préparation :
Une simple cuisson de 20 à 30 minutes suffit sans trempage préalable.

La noix tigrée ou tigger nuts

Cette graine provenant d’Espagne est devenue en quelques années l’une des graines les plus employées pour pêcher la carpe.
Son apport nutritionnel procure aux carpes, protéines, sucres, matières grasses et vitamines.
Après avoir été ingérée, cette graine n’est pas entièrement digérée par la carpe et après excrétion, elle est encore consommable et crée ainsi un nouvel amorçage.
Par sa dureté, elle résiste aux attaques du poisson blanc et peut rester plusieurs semaines dans l’eau sans pourrir le coup.
On l’utilise en eschage par sa facilité et sa bonne tenue sur le cheveu.
En amorçage, il est conseillé de mélanger noix tigrées complètes et noix tigrées broyées, mélange très attractif.

Préparation :
Après une cuisson de 20 à 30 minutes, vous la laissez absorber l’eau pendant 24 heures après y avoir incorporé plus ou moins 250 gr de sucre par kilo de noix.

Les Pellets

Ces granulés à base d’huile et de farine de poissons représentent une véritable révolution d’amorçage mise au point par nos voisins anglais pour les plans d’eau où la pression de pêche est très forte et face à des carpes très éduquées ou très méfiantes.
Les pellets, grâce à un message olfactif très fort, permettent d’attirer les carpes dans leurs déplacements sur la zone amorcée, mais également, grâce à leur dissolution rapide dans l’eau, de les garder durablement sur le coup puisque à aucun moment elles ne sont gavées !
L’idéal est d’effectuer un rappel en utilisant des pellets de tailles différentes afin d’obtenir différents temps de dissolution. Vous débutez avec des granulés de faible diamètre qui ont pour but de regrouper rapidement les poissons blancs qui de part leur activité attirent les carpes.
Dans un deuxième temps vous déposez vos montages équipés de sacs solubles contenant des pellets de taille plus importante et se délitant plus lentement.
Nous vous conseillons également de confectionner des montages  » tricheurs  » ou  » hamburgers  » à base de bouillettes et de pellets.



La bouillette ou boilie
11 novembre, 2009, 13:17
Classé dans : La bouillette ou boilie

La bouillette ou boilie

Les bouillettes (boilies en anglais) sont des appâts en forme de bille que l’on utilise principalement pour la pêche de la carpe. On peut aussi pêcher la brème avec des bouillettes de petites tailles (5 à 10mm) ou encore le silure avec des bouillettes énormes, plus de 5cm de diamètre.

Pour la carpe, le diamètre moyen est de 18mm, la norme actuelle est 24mm. Pour l’amorçage on se sert généralement de bouillettes plus petites. Pour tenter les grosses carpes il faut monter deux bouillettes ou une bouillette de belle taille. Mon neveu Sébastien a pris une carpe de 14kg avec une bouillette de 42mm. Il a aussi pris des chevaine de plus de 2 kg en pêchant la carpe l’hiver avec des bouillettes de 30mm !

Bouillettes au Scopex

Avantages et inconvénients des bouillettes

Avantages : les bouillettes résistent bien au lancer, sont assez sélectives, elles résistent longtemps dans l’eau (plusieurs heures). Elles se conservent pendant plusieurs mois, on peut donc les stocker et en avoir toujours à disposition. Il est possible de les fabriquer soit même.

Inconvénients : les bouillettes du commerce sont assez chères et comme il faut souvent amorcer en grande quantité, la pêche à la bouillette devient très vite onéreuse.

Astuce : si des poissons-chat mangent les bouillettes, pêcher à la noix tigrée ou placer la bouillette appât dans un morceau de bas Nylon.

Acheter des bouillettes

Commander vos bouillettes sur Internet elles arriveront à domicile ! Toutes les grandes marques sont maintenant disponibles.

Acheter des bouillettes Starbaits, Nutrabaits, Top Secret, Big Carp, HB, Rod Hutchinson, Mosella, Berkley, Cats&Dogs, …

Conseils

Ne changer pas de mix et de recette à chaque fois. Il est bien rare de prendre une carpe à la première utilisation des bouillettes. Ne pas en déduire que la recette est mauvaise et qu’il faut en changer. Les carpes doivent s’habituer à vos bouillettes, à leur taille, leur goût, … C’est cette accoutumance qui va vous amener de plus en plus de carpe sur vôtre coup.

Si vous changez fréquemment de recette, vous allez vous perdre en hypothèses, plus de fraise, moins de colorant, plus de si, moins de cela, … C’est comme changer de mouche toute les cinq minutes.

Vous devez vous armer de patience, vos bouillettes vont prendre des carpes !

Vous pouvez préparer vôtre mix, mais si vous vous êtes débutant dans la fabrication des bouillettes, il est fortement recommandé de faire confiance au mix du commerce qui ont fait leurs preuves. De même pour les arômes, et les additifs

Conservation des bouillettes

Pour conserver longtemps les bouillettes, il faut incorporer au mélange un fongicide (anti-champignons). 

Bouillettes spéciales

Les bouillette flottantes (pop-up boilie) servent au montage décollé appelé pop-up. Le montage « bonhomme de neige » est basé sur une bouillette normale et une bouillette flottante.

Les bouillettes boostées sont des bouillettes que l’on trempe dans un arôme de telle sorte que pour les carpes elles se distinguent nettement des bouillettes d’amorçage.

Accessoires pour la fabrication des bouillettes

Un pistolet à bouillettes vous fera gagner du temps en produisant des boudins de pâtes au diamètre calibré correspondant celui de la table à rouler. Pour fabriquer de grandes quantités de bouillettes, un pistolet à air comprimé sera fort utile.

Les bouillettes d’amorçage seront roulées de préférence avec une table à rouler, diamètre 14 à 18mm, car il en faut souvent plusieurs kilogrammes pour l’amorçage d’accoutumance et l’amorçage d’entretien.

Fabrication des bouillettes

Il est possible de fabriquer des bouillettes à partir de mix du commerce, ou de mix que l’on prépare soit même. Le prix de revient sera moindre mais il faut disposer de temps et de la cuisine. 

Dico bouillettes , un petit lexique pour comprendre les recettes de bouillettes

Les ingrédients principaux sont des farines à haute teneur énergétique, des oeufs, des colorants et des arômes. Voir composants des bouillettes .

Accessoires nécessaires : pistolet, table à rouler, …

Il existe des centaines de parfums, de colorants, de mix, commençons par apprendre à fabriquer des bouillettes simples sans accessoires particuliers tels que pistolet ou table à rouler.

Choisir un mix du commerce de bonne qualité (demander conseil à vôtre détaillant).

  1. Mélanger les éléments secs entre eux dans un saladier. Casser les oeufs dans un autre récipient, et les battre avec une fourchette.
  2. Ajouter les ingrédients liquides aux oeufs (colorant, arôme, sucrant ou « sweetener »). Mesurer les ingrédients à l’aide d’une seringue. N’abuser pas des arômes et colorants, respecter les recettes que vous trouverez sur le paquet du mix, ou celles que vous découvrirez dans les revues ou les livres dédiés à la carpe.
  3. Ajouter le mélange sec au mélange liquide graduellement, à l’aide d’une fourchette, jusqu’à obtenir une pâte assez collante. Plus vous pétrissez la pâte, plus les bouillettes seront denses, donc plus les bouillettes couleront vite.
  4. Répartir la pâte en plusieurs boules. Rouler chaque boule de façon à obtenir une sorte de saucisse que vous découperez ensuite en tronçons de même longueur.
  5. Rouler chaque tronçon dans les paumes des mains pour en faire des billes. Cette méthode convient bien aux petites quantités et aussi pour fabriquer les grosses bouillettes qui serviront d’esche (celles montées sur le cheveu). 
  6. Plonger les bouillettes dans l’eau bouillante (en plusieurs fois). Des qu’elles remontent à la surface compter de 60 à 90 secondes et les retirer avec une écumoire. Déposer les bouillettes sur un torchon ou du papier absorbant. Si vous les les laisser cuire plus longtemps elles seront plus dures.

Recettes de bouillettes

                Une recette simple :

      250g de pâté pour chat (foie et viande)
      5 dl de farine de soja
      4 dl de polenta (farine de maïs)
      1 dl de lait en poudre
      5 dl de chapelure
      4 cuillers de sucre
      3 dl d’eau
      3 oeufs
      colorant

      Rouler les bouillettes et cuire 5 à 10
      minutes

 

 



Avant de pecher…Observer
7 novembre, 2009, 14:02
Classé dans : La carpe

Prenez le fond et repérer les reliefs

Lorsque vous souhaitez investir un plan d’eau inconnu, ne vous précipitez pas en choisissant un poste au hasard, c’est la meilleure chose à faire pour risquer de vous retrouver bredouille !
Le carpiste doit être avant tout un observateur qui doit s’armer de patience et d’un minimum de bon sens …

Le repérage

Faites absolument une ou plusieurs reconnaissances bien avant votre session.
Essayer de faire le tour du plan d’eau et d’arpenter les berges minutieusement et en toute discrétion.
Là, essayez de débusquez les carpes ou si vous ne les voyez pas, il existe quelques signes et événements qui vous permettront de supposer ou de découvrir leurs lieux de villégiatures. Les voici donc :

Les marmites

La carpe fouine et retourne le fond et la vase pour chercher sa nourriture.
Cette activité a pour effet immédiat de faire remonter bulles d’air et parfois sédiments ou morceaux de feuilles en créant
à la surface bouillons et ondes très caractéristiques qui n’ont pas leur pareil chez d’autres espèces piscicoles.
C’est que l’on appelle « une marmite ». Il n’est pas rare de pouvoir suivre le déplacement des carpes grâce aux marmites qu’elles provoquent … Ces marmites vont vous tracer le chemin qu’empruntent nos carpes pour se nourrir, sachant que cette route est bien souvent toujours la même et elle s’effectue toujours aux mêmes heures.

Les obstacles immergés

Ce sont des  » hotspots  » rêvés pour prétendre attraper une carpe :
une souche, une branche, un groupe de roseaux, des nénuphars, un îlot au milieu du plan d’eau, un jet d’eau, les pilasses d’un pont, …
Autant d’endroits calmes et qui regorgent de nourriture.
Vous pouvez être sûrs du résultat si vous déposez vos lignes juste devant ces hotspots. Observez ces havres de paix si possible à l’aide de jumelles car ils ne sont pas toujours très accessibles pour l’homme, vous y verrez sûrement avec un peu de patience quelques dorsales et marmites révélatrices !Détectez le sens du vent

Vous devez si possible essayer de vous poster face au vent.
En effet, le vent de face à pour effet de  » pousser  » naturellement les poissons sur vos lignes.
Il existe 2 raisons à ce phénomène :

- le vent, en créant une activité de vaguelettes à la surface, va générer une oxygénation naturelle entre deux eaux. Le poisson va alors tout simplement remonter pour s’oxygéner avant de redescendre sur le fond.

- Le vent va créer aussi un courant qui va ainsi rapprocher inéluctablement les carpes de vos montages.

Une seule contrainte néanmoins : le vent du Nord est a éviter car il refroidit le plan d’eau
et incite les carpes à rester sur le fond sans bouger. ( » Vent du Nord, rien ne Mord ! « ).
Pour détecter les vents dominants d’un plan d’eau, il suffit parfois de regarder la courbure naturelle des arbres.
Elle vous en indiquera leur sens.

Prenez la température de l’eau

La température de l’eau est très importante pour estimer l’activité des carpes.
Lorsque l’hiver se rapproche et que les carpes ont emmagasiné durant l’automne une quantité suffisante de nourriture pour attaquer la saison froide, il faut être attentif à la température de l’eau pour espérer encore prendre quelques belles prises.
En dessous de 10°, attendez-vous à des départs moins nombreux et diminuer largement votre amorçage car les carpes sont réellement moins actives, ne se laissant plus trahir par leurs marmites ou autres sauts …
En dessous de 4°, il devient quasi impossible de tenter la moindre carpe. Contrairement aux préjugés, la carpe n’hibernne pas mais simplement ne se nourrit plus.

Prenez le fond et repérer les reliefsPouvoir visualiser les marches, les dépressions, les reliefs, les plateaux et les crevasses, tous les « hotspots » ou changement de la topologie du fond qui pourraient attirer les carpes est primordial.
Utilisez dans ce cas un market float équipé d’une antenne à ailettes.
Le principe est simple : montez un plomb coulissant de 80 à 100 g sur le corps de ligne et attachez le marker float à l’extrémité du fil.
Pour déterminer la profondeur du poste et dès que le montage est sur le fond, ramenez votre fil doucement jusqu’à ce que le market float bute sur le plomb.
Ensuite, mesurer la distance qui sépare votre moulinet du premier anneau de votre canne (40 cm par exemple).
Donner du fil en comptant très exactement le nombre de sections de 40 cm. ce qui aura pour effet de faire remonter le marker float.
Dès que vous visualiser le marker float et que vous avez lâché 10 sections de fil par exemple,
c’est qu’il y a 4 mètres de fond là où vous avez déposé votre montage.

Les techniques de pêche de la carpe

Pour prendre des carpes régulièrement, il faut d’abord les trouver (repérage), et les amorcer, ensuite en fonction de l’endroit, et de la météo, … il faut choisir une ou plusieurs tactiques. 
 

Le repérage

Repérer les carpes à la jumelle (marsouinage). Sonder avec une canne ou un échosondeur. Repérer les changements de niveaux, les cassures, les herbiers, …

L’amorçage

Le  lance-bouillettes (Cobra, …) permet d’envoyer les bouillettes à distance avec précision. Pour les grosses quantités et les longues distances, l’emploi d’un canon à bouillettes sera nécessaire.

Les sacs solubles (PVA) permettent de déposer plusieurs bouillettes ou des graines à proximité de l’hameçon. Pour les bouillettes et les croquettes pour chien il suffit de les enfiler sur un fil soluble en chapelet.
Enfin, ramenez doucement le market float. S’il coûle à nouveau, c’est que vous venez de trouver une fosse, s’il remonte et se couche vous êtes sur une marche.



Tous les enduros carpe à venir
4 novembre, 2009, 17:45
Classé dans : les enduros carpe

logo2.gif


Le 13 Novembre 2009 – Durée: 56 heures – Prix: 70.00 € – Contact: Noel Prevost au 0681899746
Telethon 2009 organisé par Noel Prevost à Nargis (45)

Le 27 Novembre 2009 – Durée: 72 heures – Prix: 100.00 € – Contact: Pierre au 0614842966
Enduro carpe organisé par le centre de pêche Etang du Renard à Dordive 45 (45)
4 cannes par équipe, nombreuses dotations, cadre magique.

Le 4 Décembre 2009 – Durée: 43 heures – Prix: 60.00 € – Contact: Plaveret au 0689999985
Enduro carpe du téléthon en Auvergne organisé par le Club No Kill Carpe EGF à Joze (63)
Toutes les recettes iront au profil du Téléthon.

Le 4 Décembre 2009 – Durée: 42 heures – Prix: 40.00 € – Contact: Bruno Gervot au 0625227938
Enduro carpe au profit du Téléthon organisé par l’AAPPMA Epinoche du Val d’Orge sur l’étang de Trévoix à Ollainville (91)
Etang de 26 ha, 24 postes maximum, profits versés au téléthon, détails et bulletin d’inscription sur le site Web de l’AAPPMA.

Le 4 Décembre 2009 – Durée: 48 heures – Prix: 25.00 € – Contact: Anthony Pige au 0689974782
Téléthon 2009 organisé par le forum évasion-carpe45 sur le lac de Lepinet à Saint Hilaire la Gravelle (41)
Enduro carpe de 48h organisé au profit du telethon 2009 auquel toutes les recettes seront reversées.

Le 4 Décembre 2009 – Durée: 48 heures – Prix: 50.00 € – Contact: Roland Hoernel au 0388200114
Enduro carpe Téléthon organisé par par l’Amicale des pêcheurs Reuchstett sur l’étang de Reichstett (67)
Petits déjeuners inclus dans le prix, possible petite restauration sur place, convivialité assurée.

Le 4 Décembre 2009 – Durée: 48 heures – Prix: 50.00 € – Contact: David Santamans au 0620753957
Téléthon 2009 organisé par le Club Carpiste d’Aygues Ouveze à Camaret (84)
Venez faire une bonne action.

Le 2 Avril 2010 – Durée: 72 heures – Prix: 180.00 € – Contact: Pascal Bonne au 0611893141
Enduro carpe organisé par Pascal Bonne sur l’étang privé de Foichot à l’Abergement Ste Colombe (71)


CHARENTE MARITIME
4 novembre, 2009, 17:41
Classé dans : CHARENTE MARITIME

logotcg17.gifcmlogo.gif

Géographie

Ce département de l’ouest de la France était appelé autrefois Charente-Inférieure, il couvre la majeure partie de la Saintonge, l’Aunis et un peu du Poitou.

  • La Saintonge, entre la Charente et la Gironde, est un plateau de calcaire crétacé,
  • L’Aunis, entre la Charente et la Sèvre Niortaise, est un plateau de calcaire jurassique.

Ces plateaux se terminent sur la mer par des falaises blanchâtres (pointes de la Coubre et d’Arvert) et forment au large la petite île d’Aix et les îles de Ré et d’Oléron qui protégent la côte à la manière d’une digue, favorisant l’envasement des anses que les hommes, depuis les moines au Moyen Age, se sont appliqués à colmater et à transformer en polders, où les chemins sont des canaux et les véhicules des barques plates : Marais poitevin et saintongeais.

Quelques chiffres :

  • Superficie: 6864 km2
  • 513 220 Habitants
  • 5 arrondissements :Jonzac, Rochefort, La Rochelle, Saintes, St Jean d’Angely
  • 45 cantons
  • 472 communes
  • les 5 premières villes :
    La Rochelle 78 300 habitants
    Rochefort 27 716
    Saintes 27 486
    Royan 18 125
    St Jean d’Y 9 530

Economie

Les ressources sont nombreuses et variées. L’agriculture fournit du vin (que l’on distille pour en tirer des eaux-de-vie), des céréales , des pommes de terre ; on élève des chevaux, des moutons, et surtout des vaches laitières dont le lait donne le « beurre des Charentes », tandis que le petit lait sert à engraisser des porcs et qu’avec la caséine on fabrique la galathite.
Marennes et La Tremblade, à l’embouchure de la Seudre sont des centres d’élevage des huîtres et des moules. Dans l’île de Ré, on extrait du sel des marais salants. La pêche est une des activités principales de La Rochelle qui est également un port commercial (La Pallice).
Les ressources industrielles proviennent en grande partie des industries alimentaires (beurre, eau-de-vie, minoteries, conserveries de poisson).
Les plages de Royan, Fouras, Oléron, Châtelailon,… attirent de nombreux touristes.

 



L’influence de la lune
1 novembre, 2009, 18:56
Classé dans : L'influence de la lune

L'influence de la lune

L’influence de la lune sur la pêche?
Sans aller trop loin dans les détails, on peut dire que scientifiquement, il existe deux grandes théories qui prévalent dans ce domaine:
1. La première défend la théorie d’une périodicité exogène:
Les poissons seraient sensibles aux changements subtils et périodiques de la planète. Née dans les années trente, à partir des études menées par J. A. Kright, un Américain, auteur de la table solunaire, qui pensait que les poissons d’eau douce pouvaient suivre le même cycle d’activité que celui des marées. A partir du lever et du coucher du soleil et de la lune, il avait en effet observé une activité accrue des poissons lorsque la terre, le soleil et la lune étaient parfaitement alignés.
2. La seconde au contraire défend celle d’une périodicité endogène:
Selon cette hypothèse, les organismes seraient dotés d’une « horloge biologique interne » qui déterminerait leurs changements physiologiques et comportementaux. Des stimulis externes réajusteraient périodiquement l’horloge interne, de sorte que l’animal serait toujours synchrone avec les phénomènes extérieurs. Les forces lunaires pourraient, selon les tenants de cette théorie, agir un peu comme un synchroniseur.
Inutile de vous préciser que si les deux théories ont toujours aujourd’hui des partisans, c’est que, parmi toutes les expériences effectuées depuis, certaines sont favorables à la théorie endogène alors que d’autres le sont à la théorie exogène.
La seule certitude que nous apportent ces deux théories diamétralement opposées, c’est qu’il existe incontestablement une influence de la lune sur le comportement des poissons.
Quand on interroge les différents auteurs halieutiques qui se sont un jour penchés sur le sujet, on peut globalement dégager un avis général:
« La meilleure période pour la pêche se situerait 3 à 4 jours avant la nouvelle lune et 4 à 5 jours après. »



ROULER SOIS MEME SES BOUILLETTES
1 novembre, 2009, 18:45
Classé dans : ROULER SOIS MEME SES BOUILLETTES

mini213826376dsc04318jpg.jpg

                                              LES BOUILLETTES MAISON

MATERIEL DE FABRICATION

Les tables à rouler: j’en ai trois modèles, 14mm, 18mm, et 24mm. Il faut savoir qu’il existe d’autre tailles, 8, 12, 16, 20, 22, et 30mm, tout est question de choix.

Compter entre 8 et 30 euros la table, moi pour ma première table, j’avais choisis une 18mm, cela me permettais d’amorcer à 80 mètres maximum, ce qui reste raisonnable en distance d’ammorçage, c’est aussi une taille standard pour les cobra. Un petit diamètre ne vous permettra pas d’amorçer à longue distance, et un gros diamètre (+ de 22mm), vous demandera l’achat d’un cobra plus conséquent et moins maniable.

La table à bouillettevous permet de rouler des boudins si vous n’êtes pas équipé d’unpistolet. j’y reviendrais dessus lors de la confection des boudins de pâte.

Ensuite vient le pistolet:

Il peut être mécanique , électrique, ou pneumatique.

Le miens est mécanique, vous remarquerez que je suis équipé de plusieurs buses (cônes jaunes sur la photo), il y a autant de buses que de tailles de tables à bouillettes.

Il est équipé d’un cilyndre, d’un écrou pour serrer les buses, du piston et sa poignée. Coût d’un pistolet mécanique, 15 à50€, électrique et pneumatique jusque 500€.

LES RECIPIANTS

Pour contenir la farine et la pate, nous allons utiliser plusieurs récipiants.

1)Un grand seau type amorceur de pêche au coup, pour y préparer son mix, ou tout simplement pour en mettre un prêt à l’emplois.

2)Un saladier pour y mettre tout ses ingrédiants

3)Un doseur, pour mesurer, déterminer les proportions. c’est un outil indispensable et primordial à la réussite de votre pâte.Le miens est de 250ml/g

LES INGREDIANTS

1)Le mix: Il existe un très grand choix de mix sur le marché, il existe également la possibilité de personnaliser son mix, c’est pourquoi je

ne vais pas m’attarder sur le sujet, simplement, les mix proposés par la marque STARBAITS sont de très bonne qualité, à vous de faire des essais, mais ne faites pas n’importe quoi, demander toujours conseil à une personne qui à de bons résultat à la pêche et qui a de l’expérience dans la fabrication des bouillettes. Une seule chose que je pourrais conseiller fortement aux débutants, lisez la notice sur les paquets, respectez à la lettre les dosages, c’est comme en cuisine, si vous mettez trop de sel ou de poivre dans votre soupe, c’est imangeable, privilégiez même le sous dosage qui donne quelque fois d’excelents résutats dans des plans d’eau surpêchés.Le mix est un sujet qui sera traité prochainement.

2)Le parfum: Un large choix est proposé également par les commerçants, il y ades incourtournables, comme ce « bon vieux tutifruty », le scopex, mais il en existe bien d’autre d’exelente qualité. Attention à ne pas surdoser, les carpes sont beaucoup plus sensibles aux odeurs que nous. j’utilise des seringues pour mesurer les doses.

3)Les attractants, il en existe beaucoup également, avant toute chose, il faut savoir s’il n’y en a pas déjà dans votre mix, et oui il y a des mix tout prêt ou il ne faut en aucun cas en ajouter. Si vous voulez en mettre un après vérification de la composition de votre mix, je vous conseil d’en eissayer un à la fois et de constater vos résultats sur plusieurs jour de pêche, Les attractants sont un sujet qui sera traité prochainement.

4) Un peu de sucre, il ne faut pas une bouillette trop fade, les industriels vous proposent un sucre concentré qui est le sweetner, moi je regarde la côté économique.

5)De l’huile une cuille à soupe par nombre d’oeufs, il ne faut pas une pâte trop sèche ni trop grasse.

6) Des oeufs, j’en utilise 10 à la fois, je réalise 2.5kg de billes pour 1kg de farines.

7)Bien sur pour la préparation j’ai besoin d’un fouet, d’une cuillère à soupe, d’une fourchette, de seringues, d’une balance.

LE MIX

Comme je vous l’ai indiqué précédemment, on peut soit utiliser un mix tout prêt ou concevoir son mix.

Dans les deux cas, il faut aéré son mix en le brassant energiquement quelques minutes, surtout s’il a été stockédans un seau.

C’est également a cette étape ou les mix maison son conçus et mélagés.

PREPARATION LIQUIDE SUITE

Dans un premier temps casser les dix oeufs.

Battre les oeufs à la fourchette ou fouet, jusqu’à obtenir une solution liquide bien fluide, presque mousseuse (microbulles).

Insérer le parfum sélectionné, et remuer de nouveau pour qu’il soit bien intégré à la solution. On peut à cette étape intégrer un ou plusieurs attractants liques, mais ne faites pas n’importe quoi je le répéte, c’est important d’avoir une recette cohérente, on peut vous donner des conseils via le forum en cas de doute, et on vous proposera quelques préparations maison.

Ensuite ajouter le sucre (une cuilliere à café par oeuf), bien mélanger de nouveau.

Intégrer ensuite l’huile 10 cuillières à soupe par oeuf, l’huile sera séparée de la solution, il faut les mélanger jusqu’à obtention d’une solution limpide et fluide.

INSERTION DE LA PATE

Etape difficile pour les débutants, il m’a fallu beaucoup d’essais pour comprendre et réussir à coup sur cette étape, je vais essayer d’être le plus précis possible pour vous aider à réussir votre pâte du premier coup. Pour la première fois faites de petites quantitées, diviser les proportions que je vous ai donné, si vous avez peur de gâcher.

Dans un premier temps mon doser m’est indispensable, c’est vrai il fait 250ml/g, sachant que j’ai besoin d’un kg de farine pour 10 oeufs

je sais que je ne vais pas surdoser ma solution liquide, et ça s’est super important et aucun livre ne vous l’explique.

Je fais donc du rentre dedans, j’ajoute à ma solution trois pelles de doser, soit 750g de farine, et je mélange. Cela permet d’obtenir après absortion des liquides, une pate grasse, qui colle aux doigts, ce qui me permets de rajouter de la farine, que j’écrase avec ma fourchette. j’enfonce la surface de ma pâte qui est recouverte de farine jusqu’a disparition de celle-ci, puis je rajoute de la farine et ainsi de suite. Une fois ma pâte presque non collante, je la sort du saladier, pour la masser sur plan de travail. Pour mon cas, je sépare la boule de mix en deux parties, une boule que je continu de malxer avec un peu de farine, jusqu’à ce qu’elle ne colle plus, l’autre que j’emballe dans un torchon humide que je mets au repos au réfrigérateur. Une fois ma première boule de mix élastique et non collante, je la remplace par l’autre au frigo, pour parfaire celle-la.Une fois ma deuxième boule terminée, je la remplace de nouveau par la précédente. Cet échange permet aux deux boules de mix de se reposer, sa rafermis la pâte, l’aére, sans la sécher.

voilà la pâte est prête à rentrer dans le pistoler en la roulant sous forme d’un gros boudin qu’il faut ajuster au diamettre du pistolet.

 

LA PATE

ROULER LES BILLES

Pour rouler vos bouillettes, il y a deux solutions:

soit à la main, à l’aide du dessous de la table,

soit au pistolet comme c’est ici le cas , maisil faut avant toute chose avoir au préalable utilisé une buse (embout de pistolet) du même diametre que la table. Pour obtenir une buse bien ajustée, car dans la mesure où les buses sont vendues fermées, sans orifice standards, ( e qui aurait été une bonne chose pour tout le

monde) ce n’est pas facile à réaliser le diamettre désiré, mais sachez que PACIFIQUEpeche en propose avec des graduations, ce qui vous permet de couper à juste taille.Une fois le boudin en place dans le pistolet, pomper grace à la gachette et présenter le boudin de pate qui sort du pistolet dans la largeur de la table en commençant du fond vers le début. Arrivé en bout de table, appuyer sur le bouton du pistolet prévu a cet effet pour libérer l’air du pistolet et arrter la progression du doudin. en reproduire un suivant à quelques centimetres du précédent.

POUR LA CUISSON:

Remplir un grand bidon d’eau (chaude de préférence, ca va plus vite pour bouillir), que l’on va porter à ébullition.

Prévoir des récipiants pour recevoir les billes fraichements roulées. Dans mon cas j’utilise deux plateaux ronds, car les rebords ne sont pas trop haut, pour pouvoir mettre les bouillettes dans l’eau bouillante. Cette étape est importante également, c’est le

momment d’être délicas, il ne faut pas déformer les billes, car vous risquerer d’amorcer chez le voisin si vos billes ne sont pas bien rondes, et faite attention à l’eau bouillante, on a vite fait fait de se bruler.

Une fois l’eau en ébullition, baisser le gaz pour y déposer les bouillettes, remettre à feu intence, attendre que les bouillettes flottent. une fois à la surface, les retirer, c’est qu’elles sont cuites. Pour ma part, je sort les bouillettes avec un écumette, pour les mettre dans une passoir, une fois égouttées, je les place sur mon tamis pour le séchage qui durera un petite semaine vois moins.

CUISSON SUITE

DEUXIEME BOULE DE MIX

j’ai toujours au frigo ma deuxième boule de mix.

Elle me permet, soit de continuer ma fournée, soit de modifier le diamètre des boulettes, comme c’est ici le cas, j’ai choisi du 14mm, c’est une alternative intéressante, cela me permets d’avoir toujours du 18 et du 14.

Un petit truc intéressant aussi, lorsque l’on à terminé le pistolet de pâte, il en reste toujour un petit peu dans la buse, je récupère cette pate pour essayer de nouvelles chaoes, bouillettes allongées , ovales disproportionnées, microbille, etc….

On peut également refaire un boudin avec le desous de la table comme vous pouver le voir sur les photos.

FIN DE BOUDIN

SECHAGE

Voilà ça se termine, les bouillettes sont faites , il ne reste plus qu’à les faire sécher, les stocker, les congeler, et les faire manger.

Pour les faire sécher, je vous recommande au moins trois jours minimum au vent, à l’abrit de l’humidité, pour éviter les moisisures, des bouilettes trop fraiches ont tendance à éclater lors de l’amorçage au cobra, si c’est le cas pour ne pas devoir remballer, humidifier votre cobra, mais vous devrait pecher plus près, car vous amorcerez moins loin qu’à votre habitude.

Petite astuce pour transporter vos billes, les filets pour laver les lacets de chaussures de sport en machine avec fermeture éclair, tout simplement génial. (moins de 2€ à DECATHLON).



Les bouillettes de commerce
1 novembre, 2009, 18:28
Classé dans : Les bouillettes de commerce

Une alchimie magique de bouillettes

Entre les innombrables bouillettes du commerce et les milliers de recettes sûrement toutes aussi bonnes les unes que les autres, il est très difficile d’être objectif sur ce qui fonctionne et sur ce qui ne fonctionne pas …
Nous pensons qu’il n’existe pas de  » mauvaises  » bouillettes ou de  » mauvaises  » recettes, mais juste autant de bonnes combinaisons que de carpistes et de plans d’eau !
Tout dépend des configurations de pêche, de la faune piscicole présente sur le plan d’eau, des conditions météorologiques
ou des différentes saisons qui rythment les appétits de nos carpes préférées.
Alors plutôt que vous donner tel ou tel conseil ou d’élaborer des théories burlesques, nous préférerons vous livrer nos expériences, celles qui ont donné de bons résultats à pratiquement chaque session de pêche.

Les bouillettes FUN FISHING

Ecstasy – parfum moule / écrevisse – 20mm
Une bouillette très odorante, à utiliser plutôt pour les sessions courtes (24 à 48H). Nous vous conseillons aussi de panacher avec la flottante en cas de présence de fonds vaseux. Nous avons obtenu de très bons résultats même sur une seule journée de pêche.

Prototype – parfum moule / écrevisse – 20mm
Une bouillette également très odorante plutôt conseillée pour les sessions plus longues (1 semaine).

Les bouillettes STAR BAITS PERFORMANCE

Spice fish – 14mm
Il est parfois intéressant de changer la taille des bouillettes pour des tailles inférieures, ce qui ne veut pas forcément dire que les prises seront plus petites …
Vous seriez parfois étonnés … Cette bouillette à l’avantage de diffuser rapidement son parfum  » poisson épicé « , surtout lorsque vous la montez avec une demi-bouillette additionnelle.
Nous vous conseillons également d’utiliser un hameçon de taille N°8 plutôt que les traditionnelles tailles 6,4 ou 2. De très bons résultats aussi !

Red fish – 18 mm
Son aspect bicolore, son arôme  » poisson  » très marqué et surtout sa tendresse font de cette bouillette un compromis intéressant pour les carpes un peu méfiantes.
Les bouillettes CIPRIVIT BAIT

Monster Crab – 20mm
La réputation du  » Monster Crab  » n’est plus à démontrer. Cet arôme séduit toujours une dame carpe qui ne résiste pas à son odeur.
Nous avons toujours des Monster Crab de plusieurs marques avec nous, une valeur sûre …

Les bouillettes DYNAMITE BAITS

The source shelf life boilies – 15 ou 20mm
Une alchimie magique de bouillettes à la couleur, à la texture et à l’arôme de Frolic !
Leur tendresse, leur fraîcheur et leur bonne tenue dans l’eau font de cette bouillette un appât redoutable.


1234

Les Ateliers de Saraelerose |
teledorothee |
Bienvenue sur la page des i... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les griffons bleu de gascog...
| Les estrildidés
| MON UNIVERS DE MEUBLES EN C...